Scrambled
JESSICA LAJARD

10 mars>28 avril 2012

‘Scrambled’ en anglais, brouillé, comme les œufs, mais aussi comme un signal radio. Ça se parasite, ça se mélange, pas de lecture univoque, ni du verre de cocktail renversé, ni de la bouteille à la mer qui n’arrive pas à son destinataire. C’est aussi de la précipitation, les images qui se bousculent, dans une urgence qui ne vient que d’elles-mêmes, qui fait que la flèche de fer forgé va se ficher dans la tranche de pain, la clouant définitivement au mur, ou que la bouche s’ouvre pour projeter vers le haut une gerbe explosive et non identifiable. Dans le rapport de Jessica Lajard au domestique et à la nourriture se mêlent la blague potache et un sentiment plus diffus de violence et dégoût. Pour autant, son travail se donne dans une immédiateté de la perception qui ferait presque oublier le plaisir manifeste qu’elle entretient avec le faire, le geste de la main, le choix du matériau. Elle revisite ainsi le Pop avec truculence et légèreté tout en laissant dériver ses images et objets vers le grotesque.

Anne Rochette

EN | ES | FR